Saint Nicolas

J’ai eu un collègue qui se prénommait Nicolas. Par temps chaud, il revenait de sa pause déjeuner avec un Coca-Cola.

Moi qui aime bien chercher quelles images influencent les comportements des êtres humains, j’ai trouvé notable que ce Nicolas apprécie une boisson reliée publicitairement au Père Noël (Saint Nicolas) et transmette cette même relation auprès des autres par l’image qu’il véhiculait.

Puis je me suis souvenu que j’avais moi-même collectionné les bouteilles de Coca vides du temps de mon célibat dans un appartement… rue Saint Nicolas.

En fait je pense que c’est ça, la Révélation : on est tous le Verbe fait chair, individuellement (ces histoires de Coca) et collectivement (les peuples sont les corps vivants de leurs divinités).

Comprendre le principe et comprendre que les puissants en jouaient. Reprendre ses droits et reprogrammer la Matrice vers ce qu’elle devrait être. Tel est notre destin, tel est notre rôle, tel est notre devoir !

L’inversion de tout

Casser la société, casser les schémas de l’inconscient collectif, revient à casser la planète, dont l’équilibre dépend de la constance des concepts dans l’esprit de ses habitants (peu importe qu’ils croient à des mensonges, si cette croyance est constante et largement partagée, elle porte ses fruits et stabilise les temps).

Aujourd’hui, force est de constater que l’on essaie de nous convaincre que le blanc est noir, que le mal est bien, que le mâle est femelle, que le bien est mal… L’inversion des polarités est flagrante. De façon assez remarquable, au même moment une inversion des pôles est dite sur le point de se produire du côté du champ magnétique de la Terre.

Bien malin qui pourra dire quelle est la cause et quel est l’effet. Les sceptiques choisiront de ne pas voir de rapport. Les mystiques envisageront que l’inversion des pôles magnétiques de la planète influence les comportements humains pour les mener à une inversion de leurs propres valeurs. C’est pourquoi je m’emploie à envisager la possibilité la moins instinctive : que l’inversion des valeurs imprégnée de force dans la conscience collective se manifeste dans le monde physique par une inversion des pôles magnétiques. Que la pagaille provoquée dans l’esprit des gens se manifeste par des dérèglements climatiques de plus en plus flagrants.

Satan, les Illuminati, les Sionistes, les Francs-Maçons et/ou les Jésuites, ont pour objectif d’injecter des bombes à retardement dans l’inconscient collectif. Ils le font surtout par le biais d’images, d’associations d’idées et de mots (François et François à la Saint François… ont-ils partagé pain et vin françois ?). Une petite Loi de l’Attraction après, les peuples se retrouvent à suivre des scripts provoqués par leurs propres faux souvenirs de ce qui leur a été raconté de la « réalité ».

Pour l’instant, on constate que la situation est vécue négativement par l’Homme. La Nature se déchaîne. Mais il faut réveiller tout le monde, et permettre aux plus durs des incrédules de jeter leurs filets de l’autre côté. Il faut que les désagréments prophétisés menacent inexorablement pour que de nouveaux eschatologues fleurissent et butinent. Ce faisant, la connaissance grandissante des prédictions les programmera, puis les activera dans la Matrice, jusqu’à ce que plus aucun être vivant ne puisse douter de la singularité des événements.

D’ici-là, que faire ? Craindre la montée en puissance des « châtiments » ? Espérer un imminent enlèvement des Justes dans un OVNI nommé Jérusalem ?

Ou se détacher de tout cela, savoir que ce chemin mène à l’inimaginablement merveilleux, et tâcher de vivre dignement en attendant qu’il soit donné à tous l’occasion d’admettre que le Big Bang approche ?

Quelle dernière ligne droite voulez-vous injecter dans la Matière que nous projetons ensemble ? Pourquoi les satanistes croient-ils plus en leur idole que les autres ?

Après l’année du Serpent (« il y a un traître » -> Snowden/NSA), voici celle du Cheval (de Troie : « il y a un traître en votre sein – et il est trop tard pour vous en protéger »). Logiquement, il se dévoilera dans les 12 mois. Les choses sérieuses n’attendent plus que l’étincelle…

Nous vivons un film fantastique gigantesque, qui a réussi la prouesse d’emprisonner le divin dans sa propre négation en lui cachant ses pouvoirs créateurs et l’incitant à les utiliser contre lui-même. Si vous étiez scénariste d’une fin heureuse, qu’inventeriez-vous pour que la surprise soit totale ?

Le miroir des mots

Je suis un miroir. Je ne suis qu’un miroir. Que serait un miroir sans rien à refléter ? Rien. Que serait ce qu’il reflète sans un miroir ? Exactement la même chose, mais sans un reflet à contempler dans l’autre sens.

Pourquoi dis-je que je suis un miroir ? Outre le fait que je réfléchisse…

Lire la suite

Vivre la vie des autres

La vie en ce monde est une quête personnelle, dont le défi est de construire son histoire selon sa propre vision de ce qui importe.

Comment cette vision, propre à chacun, se construit-elle ? L’expérience, l’analyse, la compréhension, l’approfondissement de ce qui nous fait « vibrer ».

Mais qu’est-ce qui nous fait vibrer ?

Est-il vraiment utile de poser la question lorsque l’on observe l’état de notre civilisation ? S’attend-on à des réponses surprenantes alors que nous avons tout sous les yeux ?

Lire la suite

Dessinez, c’est gagné

Translatez un point et vous formez une ligne.

Translatez une ligne et vous formez un carré.

Translatez un carré et vous formez un cube.

Translatez un cube et vous formez un tesseract.

C’est là que ça devient compliqué. Je vous laisse chercher des descriptions et des vidéos de tesseracts.

Lire la suite

C’est pour quand ?

Alors que les media de masse braquent les yeux du quidam sur des non-événements perpétuels, la complosphère s’agite, s’agace, les apprentis illuminés trépignent le moins possible, les méta-prophètes de la Toile relaient chacun des canaux auxquels leur perception de l’Univers les a autorisés à accorder du crédit. On ne sait plus où donner de la tête.

Lire la suite

Je joue !

Ne comprenez-vous pas que je joue ? Je joue avec les mots, je joue avec les images, je joue avec les concepts, je me joue de mon ignorance en parcourant ma langue maternelle, mon pays natal, et en approfondissant tout ce que je sais sur tout ce que j’ignore.

Je suis un enfant qui se déguise en Spiderman alors qu’il ne peut pas « vraiment » produire de toiles… Et alors ?!! Est-il moins Spiderman cet enfant qui s’amuse ?

Alors venez me prouver par A+B que je me trompe et que c’est très grave et que j’irai brûler en enfer parce que je dis n’importe quoi, je m’en fiche ! Lalalère je fais de mon mieux avec le peu que je suis, désolé de ne pas être le Messie Goldorak que l’on vous a vendu (désolé, il n’existe pas), je suis mon Moi à moi et aux Miens et ça me suffit bien.

Moi quand je me promène sur le Web et que je lis des âneries, je ne vais pas aller cracher mon venin du style « de toute façon vos Pokémon c’est de la merde moi j’ai des Power Rangers ». Hey, faites ce que vous voulez sans faire chier les autres, c’est précisément ce que je fais.

Si je vous irrite, ma foi, c’est bien dommage ; vous vous coupez délibérément d’une façon de vivre beaucoup plus sereine ! Alors faites ce que vous voulez, causez avec vos Anges, priez vos Saints, conspirationnisez sur la complosphère, amassez des métaux précieux ou des denrées non périssables, ragez contre ceux qui pensent différemment, bref préparez-vous votre vision de l’avenir, moi je décide d’être confiant et heureux. Fuck la peur.