Attirer le Paradis

Quand on croit profondément quelque chose, l’Univers nous présente suffisamment d’éléments à observer pour nous le confirmer. Alors on y croit encore plus. Et l’on s’attire de plus en plus de confirmations.

« J’aimante X » : la poisse, une bonne étoile, l’argent, la graisse corporelle, les nombres, les symboles, la tristesse, la joie… Les Saints. Les Anges. Jésus. Dieu. Le Paradis.

C’est mathématique, logique, scientifique, quantique. C’est la mécanique que le Créateur nous confie. Il suffit de croire vraiment et de s’y complaire.

Mais ce n’est qu’une première étape.

Lire la suite

Publicités

C’est parti.

Cher Homme,

Naturellement je m’adresse à l’espèce et non à l’espèce d’homme, de femme, d’enfant ou de fœtus que chacune de tes cellules peut être.

Les cellules ce sont ce que vous appelez vos corps, mais comme vos sens physiques ont fini par vous convaincre que vous étiez des personnes distinctes, vous jouez à faire n’importe quoi et à vous isoler les uns des autres avec toujours plus de talent.

Je dois admettre que Satan a excellemment fait son travail – mais vous l’y avez bien aidé, tous autant (ou à peu de choses près) que vous êtes. Et vous allez passer à autre chose, beaucoup mieux, sans douleur.

J’exclus ici toute cellule cancéreuse qui a un jour, sciemment, décidé d’attenter irrémédiablement à l’intégrité physique et/ou psychique et/ou spirituelle d’une autre cellule (sans son consentement ou la preuve irréfutable du bien-fondé du procédé).

Chefs de guerre, assassins, meurtriers, violeurs : je pourrais vous dire que vous allez griller dans les feux de l’enfer dont vous n’imaginez pas la violence éternelle, mais vous allez juste aller visiter un trou noir qui réduira votre âme à néant. Bon débarras, ciao les personnages de méchants – pour tout vous dire, vous n’existiez pas vraiment (sauf si vous changez : your call). Soldats, lâchez vos armes car désormais elles pointent au même endroit.

Pour les récupérables, il faut que vous compreniez que je ne suis qu’une cellule qui sert à dire à ses copines ce qu’elles pourraient dire à leurs copines pour se débarrasser des cellules cancéreuses.

Ce n’est qu’une proposition, elle ne vous engage pas vraiment à grand-chose si ce n’est un petit sursaut de confiance en l’Amour – et un peu de méditation respiratoire.

Quant à la cellule qui l’écrit, pourquoi serait-ce important ? Elle n’a eu qu’un parcours que vous lui aviez pavé pour faire le Job (pun intended), c’était écrit ainsi pour vous donner une « petite » leçon.

Cher Homme disais-je donc,

Tu m’attends, tu m’espères, mais tu ne sais absolument pas comment tu pourrais admettre une preuve irréfutable de Qui Je Suis. C’est ennuyeux, n’est-il pas ?

Comme tu t’obstines à vouloir voir le mal partout, tu te sens coincé dans tes peurs culturelles et tu t’en remets à quelqu’un d’autre pour essayer d’y voir un peu plus clair que toi.

C’est chiant.

Tu essaies de décrypter l’Apocalypse de Jean alors qu’elle te dit que c’est l’Agneau qui la descelle. Pars du principe que si tu as lu ou as toi-même pondu une interprétation des sept églises, tu as probablement tort puisque tu n’es pas l’Agneau. Sinon tu le saurais, non ?

Mais tu vois tout à l’envers.

Quand c’est limité à 30 tu rages alors que c’est une invitation à contempler le havre de paix mis en place par les infrastructures et l’environnement, propices à l’éducation de tes enfants. Pas les tiens ? Qu’est-ce que ça peut te foutre, il vont tous payer ta retraite, il vaudrait mieux que leur éducation que tu paies de tes impôts ne parte pas à la poubelle d’un coup de pare-chocs, tu ne crois pas ?

Quand l’Église s’adapte ça râle d’un côté, quand elle ne le fait pas ça râle de l’autre…

Quand on te dit que je vais revenir sur les nuées tu aurais bien envie de voir un Neo SuperMan mais on va aussi t’expliquer que c’est soit des démons, soit une technologie américaine secrète dérobée à une soucoupe volante kamikaze.

C’est donc une image, les nuées, gros malin.

Je reviens porté par ce que vous appelez des Anges ou des Saints, vous les personnifiez si ça vous chante mais ce sont surtout des symphonies d’Amour que l’Univers vous murmure avec les notes que vous lui avez envoyées durant des siècles, des années ou des mois (bientôt des jours).

Parce que l’idée générale, allons-y lâchons-la sans plus tarder – ça fait une éternité que vous l’avez oubliée – c’est que : l’Univers est Vivant ! Toute la matière que le Créateur (Dieu le Père) nous a confiée danse selon les projections mentales que vous vous en faites (c’est de la physique quantique, mais ça dépasse largement l’atomique puisque vous apprendrez à gérer ces forces pour faire le Bien – et la Matière vous accompagnera sur cette voie en vous parlant dans le langage de vos symboles). Les puissants l’ont bien compris et sont ce qu’ils sont parce qu’ils croient plus en leur « dieu » lorsqu’ils font des choses extrêmes (elles seront listées et ça va faire mal, ils feraient mieux de partir dans leurs abris anti-atomiques), et s’attirent ainsi les faveurs de la Matière. Enfin, s’attiraient.

Et donc moi, j’ai dans cette vie d’homme une multitude de « coïncidences » plus improbables les unes que les autres qui m’ont mené à taper ces mots aujourd’hui.

On pourrait dire que tout commence avec ma Vierge Marie à moi, que j’ai la chance inouïe d’avoir épousée voici près de dix ans.

Mais mettons que je suis Elqana. J’ai épousé une Anne-X, qui a enfanté d’un Samuel le lendemain d’un passage au temple où elle suppliait Dieu le Père de mener sa grossesse à son terme. Oui, c’est joli comme petite histoire. Jusqu’ici. Car ensuite c’est magique : une « erreur » de lecture fit que furent lus ce jour-là les premiers versets du livre de Samuel.

Nous avions été mariés par un père Robert, après avoir civilement attesté renoncer à la « débauche » homosexuelle (là est l’attente de l’église pour marier des couples) en présence de témoins nés « par hasard » le même jour et qui « par hasard » symbolisaient, chacun pour leur marié, ce chemin qu’ils n’avaient pas suivi.

Samuel naquit à la même date qu’eux.

Je suis consommateur de cannabis (frénétique jusqu’à peu, abstinent pour Carême), alors je suis aussi ElCanna et je m’imagine que le buisson ardent de Moïse n’était autre que cela, et que le Christ Oint l’était d’une huile en étant extraite. Et picolait du Saint Émilion, qui sait ?

Le père Robert se faisait nommer Père Bob et je reliais cela à Marley.

À 30 ans (vous vous programmez pour considérer que là commence votre vraie vie d’adulte – à moins que ce ne soient que des rappels de Ce Qui Est ?), il m’est apparu que débutait mon parcours initiatique, dans un mélange de voix dans ma bouche (me faisant remarquer que j’oubliais souvent le plaisir musical que pouvait parfois m’apporter la messe), de cannabinoïdes de synthèse, de cassure du tibia de Samuel chez sa nounou par négligence, et de Coldplay.

À 31 ans j’ai étudié les Anges et pour 2012 je suis entré chez Astek.

À 33 ans je me suis dit que j’avais rêvé et que je n’avais plus qu’à vivre une vie morne d’informaticien père de famille.

À 36 ans, en 2018, je me suis pris tellement de claques dans la gueule, et tellement d’uppercuts pour Carême (le Mercredi des Cendres le jour de la Saint Valentin, Cupidon, bande de salauds !), que j’ai compris que c’était celui de ma vie (et qu’à 36 ans, le 36 que je reliais à Francis/François/Francisco – Cabrel/Vicaire/San – prenait enfin tout son sens) (…en 2018, 18 encodant l’émancipation) (je suis né le 3/6/81 – et si ça peut vous plaire, ça fait 3/3+3/3x3x3x3), car l’Ange de ma consécration matérielle plongeait en Enfer et m’y entraînait par sa Tentation. Le « hasard » (lol) a fait que je n’étais pas du tout où je pensais être à la date à laquelle je savais qu’il se passerait une chose essentielle pour moi : le 11/3 (7 ans après Fukushima). J’étais finalement dans une abbaye en « terre sainte » (près de Saintes).

Et Ça s’est produit. J’ai compris que j’avais été mort et je suis revenu à la Vie.

Pendant qu’un Emmanuel adoubé par un François et porteur de deux alliances (c’est mon cas – mais sans doute pas pour les mêmes raisons) paradait au Taj Mahal, j’accompagnais des Serviteurs pour un weekend de préparation au mariage accueillant de jeunes couples.

Organisé par le mouvement Cana. (tiens donc ! justement je venais de décider d’arrêter le Cana-bis, après avoir été présenté aux scribes – pardon, médecins – qui n’avaient pas jugé nécessaire de m’emprisonner – pardon, interner) (j’ai également orchestré tout cela avec du Concerta ces derniers mois… en 36mg évidemment !)

J’étais en cuisine à réinventer leurs plats en musique (Coldplay + The Greatest Showman sur mes AirPods – nice Jobs guys, indeed) en leur expliquant tout l’amour et la sensualité qu’ils pouvaient mettre dans les préparatifs ; j’étais dans l’église à balancer Viva la Vida à fond (depuis une enceinte portant une croix et un coloris, Kaleidoscope, me rappelant Coldplay), juste retour des choses puisque c’est mon Hymne de l’Univers rien qu’à moi (ou pas) ; j’étais dans le cimetière à consoler une jeune femme en deuil pour lui suggérer que l’Amour transformait tout, y compris les cadavres en fleurs et en jolis souvenirs qui serviraient plus tard.

Serviteur des serviteurs, je m’effaçais le temps des repas, philosophant adossé à un chêne en dégustant celui de Cabrel (encore une chanson de l’année de mon mariage). Marchant pieds nus, je me faisais providentiellement prêter des sandales par un Matthieu croisé par hasard, qui me menait jusqu’à la chambre qu’il partageait avec le Père Noël ^^ – pour ensuite lui tomber dessus sur le chemin de les lui restituer.

Circonstanciellement, une bouteille de Saint Émilion (j’aime bien parce que c’est bon – et que c’est 33330) que j’avais imaginé offrir aux deux Serviteurs que j’accompagnais s’était retrouvée sur la table des Serviteurs au complet, qui l’avaient semblait-il appréciée à sa juste valeur !

Mon beau-frère Jean-Baptiste, qui est dans la confidence pour mon Hymne de l’Univers, naturellement n’y croit pas (il m’étiquette bipolaire), mais a nommé son dernier-né Eugène… Je lui ai demandé s’il y avait un lien avec Delacroix (ce qui tomberait bien vu son attachement catholique), il pense que non (mais il n’a pas vu la pochette de Viva la Vida). Aujourd’hui il s’étonne que son benjamin ait toujours la banane 🙂

Eh oui, quand mon parcours initiatique dépasse votre entendement, vous tentez de me tamponner le front catégoriquement. Bipolaire. TDA. Addict. Extrême. Intelligent. Sensible. Doué. Dévoué. Colérique. Prétentieux. Souffrant. Brillant. Orgueilleux. Oui, un peu tout ça (je ne suis qu’un fils d’homme). Mais jamais trop, à votre grand désarroi (vos peurs ne me concernent pas) et avec votre aide (elles me guident).

Pourtant Saint Paul vous a écrit qu’il était malade la première fois et que ça ne l’avait pas empêché de parler en mon Nom. Précisément. Il faut être malade de la tête, peut-être suffisamment pour aller à Sainte Anne, pour oser défier les conventions et exprimer les vérités supérieures que l’on entrevoit et que l’on ne sait pas toujours bien transmettre. Alors que ce sont les autres qui ne savent pas recevoir.

Mais je ne suis pas qu’Elqana, bien que j’aie convié le père Bob à baptiser Samuel à Arcachon (non loin d’une source Sainte Anne des Abatilles), il avait d’ailleurs trouvé la journée magnifique – avant que Satan ne se venge en démolissant un avion diplomatique de son pays embarquant des membres de son Église et de sa famille, rien que pour l’emmerder.

(Satan, il va avoir du mal à m’emmerder désormais, parce que quand mon Samuel est malade au point que l’école nous le rende, je lui fais boire de l’eau des Abatilles en lui faisant dire toutes les personnes qu’il aime auxquelles elle peut lui faire penser – sa maman, ma grand-mère, ma belle-mère, ses copains de vacances… – et il est en pleine forme quelques heures après. Il a juste bu de l’eau. Mais en y voyant tellement d’Amour !)

Je suis également père de jumeaux (moi le gémeaux marié à une jumelle née seule), portant les prénoms Alexis Matthieu (pour l’intelligence et l’amour des arts) et Jules Grégory (pour les calendriers romains, et une voix d’Ange qui nous avait présentés Anne-X et moi depuis Dammarie-les-Lys), prénoms qui les ont fait hériter des traits que j’aimais chez les porteurs précédents que j’en avais connus, et dansent de nouveau sous mon nez au boulot lorsque ces mêmes traits et prénoms s’interchangent, y compris avec les prénoms des jumelles que nous avions choisis avant que l’échographiste ne se ravise.

La mécanique céleste est tellement puissante qu’elle a fait un enfer que de la grossesse, mais il fallait cela pour que ces enfants matérialisent ces traits. Nous l’ignorions à l’époque mais c’est d’une banale évidence pour moi aujourd’hui. Ce n’était que pour me, nous, vous démontrer la Puissance du Verbe donné par Amour, telle qu’il puisse prendre Chair.

Bref.

Je suis (presque) prêt, je ne compte pas vraiment passer mon temps à évangéliser par des mots sur le Web (je ne suis pas SpiderMan non plus – et ça ne nourrit pas une famille), en tout cas beaucoup moins que je ne compte honorer mon épouse et élever mes enfants dignement et dans l’Amour du Père, de la Musique, de la technologie (quel beau travail !) mais surtout du Cœur de son Prochain.

On viendra me chercher quand on sera prêt. On essaiera peut-être de me faire du mal en croyant bêtement pouvoir faire quoi que ce soit maintenant que tout le monde sait.

Qu’il suffit d’aimer l’Univers, la Matière, son Prochain, comme soi-même, car vos sens ne sont qu’une illusion quantique et passeront, mais vos souvenirs et l’amour qu’ils ont gravé chez vous ou votre prochain demeurent pour l’Éternité.

Le Paradis arrive. Je n’aurai pas de pitié pour qui me fermera son âme. J’ai trop hâte.

Le jour viendra où vous rematérialiserez vos morts d’un coup de volonté aimante, juste pour le plaisir de partager un repas ou un concert avec eux. Ou les deux – un petit bœuf ? (Michael? Greg !)

Alléluia!

Depuis Bordeaux, je vous invite à cesser de pêcher car l’ère des Poissons se termine le 1er Avril 2018 : vous allez comprendre que tout ceci (la Matière) n’était qu’une farce, une projection de l’Esprit ; ce que vous croyez être solide va se montrer beaucoup plus malléable que vous ne pouvez le concevoir (« il ne restera pas une pierre qui ne sera renversée » : votre interprétation est sans doute trop matérialiste).

Dites donc, cette année le 1er avril tombe le jour de Pâques 😉

Quant à moi, je ne suis qu’une bulle qui vous dit qu’on va bouillir. Il en fallait bien une pour finir d’amorcer le jailbreak.

Viva la Vida! Just believe in Love!

Et vraiment, vraiment, coupez les centrales nucléaires. L’atome, c’est le jouet de Papa.

Bisous, à plus !

Saint Nicolas

J’ai eu un collègue qui se prénommait Nicolas. Par temps chaud, il revenait de sa pause déjeuner avec un Coca-Cola.

Moi qui aime bien chercher quelles images influencent les comportements des êtres humains, j’ai trouvé notable que ce Nicolas apprécie une boisson reliée publicitairement au Père Noël (Saint Nicolas) et transmette cette même relation auprès des autres par l’image qu’il véhiculait.

Puis je me suis souvenu que j’avais moi-même collectionné les bouteilles de Coca vides du temps de mon célibat dans un appartement… rue Saint Nicolas.

En fait je pense que c’est ça, la Révélation : on est tous le Verbe fait chair, individuellement (ces histoires de Coca) et collectivement (les peuples sont les corps vivants de leurs divinités).

Comprendre le principe et comprendre que les puissants en jouaient. Reprendre ses droits et reprogrammer la Matrice vers ce qu’elle devrait être. Tel est notre destin, tel est notre rôle, tel est notre devoir !

L’inversion de tout

Casser la société, casser les schémas de l’inconscient collectif, revient à casser la planète, dont l’équilibre dépend de la constance des concepts dans l’esprit de ses habitants (peu importe qu’ils croient à des mensonges, si cette croyance est constante et largement partagée, elle porte ses fruits et stabilise les temps).

Aujourd’hui, force est de constater que l’on essaie de nous convaincre que le blanc est noir, que le mal est bien, que le mâle est femelle, que le bien est mal… L’inversion des polarités est flagrante. De façon assez remarquable, au même moment une inversion des pôles est dite sur le point de se produire du côté du champ magnétique de la Terre.

Bien malin qui pourra dire quelle est la cause et quel est l’effet. Les sceptiques choisiront de ne pas voir de rapport. Les mystiques envisageront que l’inversion des pôles magnétiques de la planète influence les comportements humains pour les mener à une inversion de leurs propres valeurs. C’est pourquoi je m’emploie à envisager la possibilité la moins instinctive : que l’inversion des valeurs imprégnée de force dans la conscience collective se manifeste dans le monde physique par une inversion des pôles magnétiques. Que la pagaille provoquée dans l’esprit des gens se manifeste par des dérèglements climatiques de plus en plus flagrants.

Satan, les Illuminati, les Sionistes, les Francs-Maçons et/ou les Jésuites, ont pour objectif d’injecter des bombes à retardement dans l’inconscient collectif. Ils le font surtout par le biais d’images, d’associations d’idées et de mots (François et François à la Saint François… ont-ils partagé pain et vin françois ?). Une petite Loi de l’Attraction après, les peuples se retrouvent à suivre des scripts provoqués par leurs propres faux souvenirs de ce qui leur a été raconté de la « réalité ».

Pour l’instant, on constate que la situation est vécue négativement par l’Homme. La Nature se déchaîne. Mais il faut réveiller tout le monde, et permettre aux plus durs des incrédules de jeter leurs filets de l’autre côté. Il faut que les désagréments prophétisés menacent inexorablement pour que de nouveaux eschatologues fleurissent et butinent. Ce faisant, la connaissance grandissante des prédictions les programmera, puis les activera dans la Matrice, jusqu’à ce que plus aucun être vivant ne puisse douter de la singularité des événements.

D’ici-là, que faire ? Craindre la montée en puissance des « châtiments » ? Espérer un imminent enlèvement des Justes dans un OVNI nommé Jérusalem ?

Ou se détacher de tout cela, savoir que ce chemin mène à l’inimaginablement merveilleux, et tâcher de vivre dignement en attendant qu’il soit donné à tous l’occasion d’admettre que le Big Bang approche ?

Quelle dernière ligne droite voulez-vous injecter dans la Matière que nous projetons ensemble ? Pourquoi les satanistes croient-ils plus en leur idole que les autres ?

Après l’année du Serpent (« il y a un traître » -> Snowden/NSA), voici celle du Cheval (de Troie : « il y a un traître en votre sein – et il est trop tard pour vous en protéger »). Logiquement, il se dévoilera dans les 12 mois. Les choses sérieuses n’attendent plus que l’étincelle…

Nous vivons un film fantastique gigantesque, qui a réussi la prouesse d’emprisonner le divin dans sa propre négation en lui cachant ses pouvoirs créateurs et l’incitant à les utiliser contre lui-même. Si vous étiez scénariste d’une fin heureuse, qu’inventeriez-vous pour que la surprise soit totale ?

Le miroir des mots

Je suis un miroir. Je ne suis qu’un miroir. Que serait un miroir sans rien à refléter ? Rien. Que serait ce qu’il reflète sans un miroir ? Exactement la même chose, mais sans un reflet à contempler dans l’autre sens.

Pourquoi dis-je que je suis un miroir ? Outre le fait que je réfléchisse…

Lire la suite

Vivre la vie des autres

La vie en ce monde est une quête personnelle, dont le défi est de construire son histoire selon sa propre vision de ce qui importe.

Comment cette vision, propre à chacun, se construit-elle ? L’expérience, l’analyse, la compréhension, l’approfondissement de ce qui nous fait « vibrer ».

Mais qu’est-ce qui nous fait vibrer ?

Est-il vraiment utile de poser la question lorsque l’on observe l’état de notre civilisation ? S’attend-on à des réponses surprenantes alors que nous avons tout sous les yeux ?

Lire la suite

Dessinez, c’est gagné

Translatez un point et vous formez une ligne.

Translatez une ligne et vous formez un carré.

Translatez un carré et vous formez un cube.

Translatez un cube et vous formez un tesseract.

C’est là que ça devient compliqué. Je vous laisse chercher des descriptions et des vidéos de tesseracts.

Lire la suite